Effets du Changement Climatique sur la Culture de la Vigne

Le phénomène du réchauffement climatique est devenu un vrai problème pouvant causer des catastrophes suite à la modification du paysage agricole mondial.

Ces changements ont causé de graves impacts sur la qualité du raisin partout dans le monde durant le dernier siècle.

 

Quels effets du changement climatique sur la viticulture ?

 

Les caractéristiques et les qualités du vin dépendent essentiellement du climat et dans le contexte d’un changement climatique de plus en plus accéléré, plusieurs agriculteurs s’interrogeaient souvent sur le futur de cette culture, sur la façon avec laquelle les vins vont s’adapter à ces changements.

Les changements climatiques se manifestent par une augmentation des températures, des troubles climatiques, et des déficits hydriques pour les différentes cultures.

Ces changements affectent les cycles végétatifs et reproducteurs de la vigne, en effet la maturation se déroule plus tôt que prévu. Cette prématuration cause la dégradation de la qualité du raisin, plus la phase de maturation se déroule dans les meilleures conditions, plus les raisins sont moins acides, donc de meilleure qualité.

L’augmentation de la quantité du rayonnement suite aux changements climatiques a également pour conséquence la modification des arômes naturels du raisin.

Le réchauffement climatique est aussi la cause principale d’apparition des maladies pouvant affecter la vigne comme l’Oïdium et les champignons parasites.(voir article sur l'utilisation des drones en viticulture)

 effet changement climatique vigne

Quelles solutions face à la dégradation de la qualité du raisin ?

 

Parmi les solutions envisagées pour « sauver » la viticulture, celles qui passent par une modification du matériel végétal (éventuellement cépages).

Ces solutions permettent de réduire les coûts de production et de préserver l’environnement.

Quelques pratiques comme le développement du rythme de l’irrigation peuvent également permettre d’éviter les effets négatifs du stress hydrique.

Autres mesures plus radicales, comme une modification de l’encépagement est peut-être inévitable au cours des prochaines années.

L’adaptation ne doit pas se résonner uniquement par rapport à des innovations technologiques ou à des changements de pratiques en viticulture, mais elle doit se voir globalement.

IL est nécessaire de développer des compétences capables de bien étudier les conditions climatiques, les impacts économiques pour trouver des solutions efficaces en matière d’adaptation face aux changements climatiques.

Les contraintes pour développer ces compétences reposent sur le fait que la viticulture n’est pas une monoculture (diversité des paysages et diversité des situations...).